Archive | Recettes d’ailleurs RSS for this section

Tarte aux noix et caramel au beurre salé

Le froid me fait penser à mes périples en montagne, lorsque je skiais sans peur de la vitesse et qu’on s’arrêtait avec mon père dans les chalets de montagne manger un bon repas réconfortant suivi d’une tarte aux noix ou tarte aux myrtilles.
j’ai essayé de reproduire visuellement cette « madeleine de proust » en piochant des idées, à commencer par une base de pâte brisée à la châtaigne (oui le caramel étant déjà très sucré autant partir sur une pate qui l’est moins !)

Tarte aux noix caramel beurre salé

Un dessert montagnard comme je les aime 🙂

Pour la pate brisée à la châtaigne (recette très bien proportionnée de iletaitunerecette)

  • 80g de farine châtaigne
  • 40g de farine de blé
  • 1CS de sucre de canne
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 15g de beurre mou
  • 50ml d’eau fraîche
  • 1 pincée de sel

Mettre tous les ingrédients secs dans une jatte, creuser un puits pour y mettre l’eau et le beurre bien mou.
Amalgamer et rouler la pate en boule.
Laisser reposer 30 min puis étaler entre deux feuilles de papier sulfurisé.
Faire cuire à blanc 20 minutes a 180 degrès.

Pour le caramel (recette Julie Andrieu)

  • 230 g de noix
  • 100 g de sucre
  • 1 CS de lait
  • 200 g de crème fraîche
  • 30 g de chocolat noir râpé
  • 100 g de miel
  • 20 g de beurre

Dans une casserole mettre le lait et le sucre
Lorsque ça caramélise, ajoutez le chocolat râpé et le miel.
Faites chauffer 5 min à feu très doux, puis ajoutez la crème.
Continuez la cuisson pendant 15 min jusqu’à ce que le mélange nappe la cuillère.
Mettez les noix et faites cuire encore 5 min à feu moyen .
Retirez du feu, incorporer le beurre. Mélanger puis verser sur le fond de tarte cuit et réserver au frais.

Mousse de châtaignes (essai maronSui’s®)

Depuis que j’ai transformé mes 5 kg de châtaignes en bocaux de crème de marron, je rêvais de me tenter la recette du maronSui’s…  la crème de marrons bien sucrée, vanillée ( et un peu rhumée mais chuuuut) aime la crème fraîche, comme le pain aime le beurre.
La mousse a bien une texture ultra onctueuse et fondante, à la façon d’un mont blanc (ce dessert pas du tout calorique que l’on trouve chez Ladurée ou Angélina)

maronsuis

Oui en fait la crème bizzarement va alléger la crème de marron, en texture hein , pas en calories…

Recette ultra simple et gourmande  (pour 8)

  • 40 cl de crème fleurette a 20%
  • 400g de crème de marrons (recette précédemment testée et approuvée)
  • 100  g de chocolat noir

Placer votre saladier au congélateur 30 minutes avant de commencer la recette.

Faire fondre le chocolat au bain marie. Etaler sur une feuille de papier sulfurisé et placer au frais. Avec un couteau faites des copeaux lorsque le chocolat a bien figé.
Sortir la crème fleurette du frigo et la placer dans le saladier froid, monter en chantilly.
Avant que la chantilly ne soit complètement montée, ajouter cuillère après cuillère la crème de marrons.

C’est étrange mais la crème restera très claire même après avoir « avaler » les 400 g de crème de marrons !!!

maronsuis mousse de marrons

Servier dans des petites verrines et parsemer de copeaux de chocolat noir.

Effet garanti….

mousse de marrons marons suis

Petits flans au kiwai et lait d’amande

Connaissez vous le kiwai? oui oui vous avez bien lu, je ne parle pas du kiwi mais le kiwai, ces petites grappes de mini kiwi au goût sucré et acidulé, concentré de vitamine et d’anti oxidants. C’est à la biocoop que j’ai été interpellée par ce petit truc vert et mou, ça m’a fait le même effet que quand j’ai découvert le choux rave dans mon panier de saison, mais kesako? comment ça se mange?

flan aux kiwai

Le kiwai ça se gobe, ça s’avale en une bouchée et ça fait pif paf pouf dans la bouche comme si on avait extrait que le meilleur du meilleur du kiwi… et justement si vous écoutez votre primeur il vous dira que cette année le kiwi est en retard, climat trop froid paraît -il… mais le kiwai lui, est là ! tadaaaam.
Par contre a acheter avec modération car ça ramollit rapido

Petite recette pour les consommer avant que ça prenne le gout du kiwi trop mûr…

  • 3 oeufs
  • 300 ml de lait d’amande
  • 2 CS de sirop d’agave
  • 2 poignées de kiwai

Préchauffer le four a 180°C

Battre les oeufs avec le lait d’amande. Ajouter le sirop d’agave.
Verser la préparation dans un moule beurré. Ajouter les kiwai coupés en deux, comme pour un clafoutis. Vous pouvez même ajouter des quartiers de pommes si le coeur vous en dis.
Faire cuire 30 minutes a four chaud.

kiwai

Gambas flambées au punch

Les souvenirs mémorables de gambas gigantesques flambées sur les plages balinaises deviennent réalité depuis qu’une certaine chaîne de produits surgelés propose à la vente d’énormes gambas label rouge .
Dans mon bar il y a des bouteilles entamées lors de soirées entre amis et qui restent des mois voir des années sans personne pour les descendre. Car l’alcool se boit avec modération et, dans mon cas, il se boit très très occasionnellement.

crevettes flambées au punch

Aussi utiliser l’alcool bien évaporé dans des recettes permet de donner du goût sans s’alcooliser, et ça c’est un compromis qui me plaît bien !

  • 12 gambas crues (crevettes entières crues label rouge 800g Picard Surgelé)
  • 20 cl de rhum (j’ai utilisé un fond de Malibu coco et un fond de Malibu Mango)
  • 3 CS de sucre de canne liquide
  • 1 cuillère à soupe de galanga mixé (ou de gingembre)
  • 2 CS d’huile d’olives
  • 2 CS d’huile de soja sucré
  • 200 ml de lait de coco

Faire une marinade avec le rhum, le sucre et le galanga. Verser sur les crevettes crues et laisser décongelé pendant 5 heures.

Dans une poêle faire chauffer l’huile, mettre les crevettes dans l’huile chaude et les faire revenir 2 minutes de chaque côté avec un peu de sel.
Ajouter le punch(la marinade). Flamber les crevettes avec le punch bien chaud (rajouter de l’alcool si besoin).
Ajouter la sauce soja et le lait de coco, baisser le feu et laisser épaissir 10 minutes.

Servir chaud, sauce à part avec un petit rince doigt pour les convives.
Délicieux, à se lécher les doigts… et je pense que le mélange des deux malibu y est pour beaucoup dans les saveurs !

crevette flambées au malibu

Petits mousseux chocolat courgette pistache

Les gateaux aux légumes font souvent merveille, surtout quand on dit pas ce qu’il y a dedans. Carotte et potiron avec leur gout sucré sont épatants, mais la courgette se défend très bien apportant du moelleux aux cakes et allégeant la préparation.
Ok j’avoue cette préparation est issue d’un plantage… j’ai oublié la farine, ajouté de la poudre de pistache, monté les blanc en neige… freestyle et c’est super réussi !!! (j’en reviens pas moi même)

fondants chocolat courgette

  • 2 oeufs
  • 75 g de sucre brut rapadura
  • 30 g de poudre de pistache
  • 2 courgettes
  • 100 g de chocolat
  • 30 g de beurre
  • Une poignée d’oranges confites en petits dés (facultatif)
  • Pépites de chocolat (facultatif)

Préchauffer le four a 180 °C

Laver, éplucher et raper les courgettes.
Les essorer dans un linge propre pour bien leur enlever l’eau.

Séparer les jaunes des blancs d’oeufs
Battre les jaunes avec le sucre. Ajouter la poudre de pistache et les courgettes râpées.
Sur bain marie faire fondre le beurre avec le chocolat.
Ajouter au mélange beurre/sucre/pistache.
Incorporer les oranges confites.

Monter les blancs en neige et ajouter à la préparation.

Verser dans des caissettes dans une plaque a muffins, saupoudrer de pépites de chocolat et enfourner 10/12 minutes.

pourquoi des petits mousseux? à l’arrivée ces « fondants » ont la texture aérienne d’une mousse.
Si vous souhaitez une texture plus gâteau vous pouvez ajouter 50 g de farine à cette recette !
Une autre idée avec de la courgette ? cake au glaçage petit suisse, léger léger…

Clafoutis abricot sésame noir

clafoutis abricot sesame noirLa crème de sésame noir qu’est ce que c’est ? j’ai découvert ça par hasard après avoir fait mon apprentissage au supermarché bio, d’abord les graines de lin doré, riches en omega 3 que je fais toaster dans un granola, puis les noires plus riches  en calcium, fer, etc

Comme c’est nouveau (pour nous, pas pour les japonais qui en mangent des tonnes) j’ai pas pris de risque, sur un clafoutis aux abricots pour lequel traditionnellement je remplace le beurre par de la purée d’amandes complètes, je l’ai cette fois substitué à de la crème de sésame noire.

Le changement est validé et donne à ce dessert une couleur noire inattendue et surprenante !

  • 2 oeufs
  • 1 jaune d’oeuf
  • 50g de sucre complet rapadura
  • 50 g de farine
  • 2 cuillères à soupe de crème de sésame noire (Jean Hervé en magasin bio)
  • 45 cl de lait demi écrémé
  • 5 cl de crème fleurette 20%
  • 8 abricots
  • Graines de sésame noir

Préchauffer le four à 200°C

Mélanger les oeufs avec le sucre.
Ajouter la crème de sésame noire puis la farine.
Diluer en fouettant bien avec le mélange lait et crème

Dans un plat à gratin ou dans des ramequins individuels beurrés et sucrés, placer les abricots coupés en deux préalablement lavés et denoyautés  dans le fond.

Recouvrir du mélange à clafoutis.

Enfourner pour 40 minutes à four chaud pour le grand plat a gratin et 25/30 minutes pour les ramequins.

Laisser refroidir et servir froid saupoudrer de graines de sésame noires.
Pour tout savoir sur la crème de sésame noir je vous renvoie au site de satoriz !

Aubergines à la malaisienne

Cette recette  se mange avec les doigts pleins de sauce en se pourléchant les babines de ces saveurs venue de toute l’Asie. Ok c’est pas pratique, ok c’est pas photogénique mais c’est carrément à se damner.

aubergines de malaca

Faut dire que j’ai un faible pour les marinades soja miel et les sauces coco-cahuettes !

Tirée de mon livre de chevet, Julie cuisine le monde et ses fameuses aubergines grillées de Malaca !

  • 2 aubergines
  • sésame

Sauce 1

  • 3 CS d’huile de sésame (ou d’huile de noisette)
  • 3 CS de sauce soja
  • 2 CS de vinaigre balsamique
  • 1 CS de gingembre haché
  • 1 CS de miel

Sauce 2

  • 35 g de beurre de cacahuète
  • 50 g de lait de coco
  • 1 CS de nuoc man
  • 1 CS de jus de citron vert
  • 1 cc de sucre roux
  • 1 pointe de piment

Préchauffer le four a 190°c
Laver et couper les aubergines en rondelles de 0,5 cm d’épaisseur. Les poser sur une feuille de papier cuisson et les badigeonner au pinceau de la sauce 1
Saupoudrer de graines de sésame. Mettre cuire 30 minutes (15 a 20 selon Julie mais pas assez selon moi)
Mixer les ingrédients de la sauce , déposer quelques gouttes sur chaque rondelle.

Arroser de quelques gouttes d’huile de sésame et de sauce soja. Introduire une pique en bois de part et d’autres et servir en entrée ou à l’apéritif.