Archive | septembre 2013

Saumon en croute d’épices et amandes

L’amande est ma passion depuis que j’ai dégusté tout l’été des amarettis en italie. Et puis comme je la tolère sans problème, contrairement à la noisette, j’en use et en abuse dans des usages ou on ne l’attend pas.  Les pavés de saumons mi cuits appelaient de leur poële les amandes entières comme une supplique du genre « viens viens nous donner un peu de croustillants, nous qui sommes si tendres et si mous ».  J’ai voulu faire cette faveur au saumon, cette bête n’a pas de chance dans la vie… Avant on ne l’a consommait qu’à Noël maintenant tous les jours de l’année opération labeyrie en folie, saumon fumé à voloté, colorants rose parce que c’est plus appétissant (comme le jambon) , OGM et apparition de AQUABOUNTY ce mot merveilleux qui sent bon la noix de coco et le saumon qui nage libre comme Sammy la tortue dans les océans. Que nini, auquabounty n’a rien à voir avec la noix de coco c’est la firme qui a créé le saumon OGM, le AQUADVANTAGE , oulà moins bon là ,les gens du marketing , ça sonne plus comme un nom de dentifrice que de poisson !

Mais bon je m’enflamme quand je me lance sur le sujet du saumon ce poisson qui sûrement aurait préféré se marier avec une amande qu’avec Monsanto.

Un peu de réconfort et de croustillant voici là recette librement inspirée d’un dîner presque parfait et d’une candidate, Sophie

saumon sirop d'érable épices

Pour 4 personnes

  • 4 CS de graines de coriandre
  • 4 CS de graines de moutarde
  • 4 CS d’amandes concassées
  • 2 CS de sirop d’érable
  • 1 CS de poivre concassé
  • 1 CS d’huile d’olive

Préchauffer le four à 230°C

Moudre grossièrement toutes les épices et les amandes.
Ajouter le sirop d’érable aux épices et amandes et enrober les filet de saumon pour les imprégner.
Chauffer une poêle avec l’huile, faite un aller retour avec les pavé de saumon pour colorer la chair à l’extérieur.
Placer les filets saisis dans un plat au four pour 5 a 8 minutes max afin que le coeur reste rosé.

Le côté épicé, sucré salé et croustillant : vous me raconterez….

Gratin de courgettes burrata ricotta

Quelle est dense cette rentrée pour pouvoir m’adonner correctement à l’écriture de divines découvertes italiennes qui ont fait mon émerveillement pendant le mois d’août, malgré l’étouffante chaleur en italie du nord.  J’espère avoir le temps de vous proposer prochainement un magnifique carnet de voyages sur cette région particulière, des très connus lacs, à la région moins touristique des langhes ou la route des vins italiens…

gratin de courgettes ricota burata

Une première semaine passée au milieu des vignes de barolo et de barbaresco dans un appartement avec cuisine équipée m’a permis d’aller faire les marchés, et de tenter des recettes avec les produits locaux.

Alors voilà comment j’achetai un paquet de courgettes aux magnifiques fleurs, (que je n’eus pas le temps de cuisiner car elle moisirent trop vite) et qu’a défaut je me servis de mon stock de fromages au lait de bufflonne pour tenter un gratin !

  • 5 petites courgettes
  • 300g de ricotta de bufflonne
  • 250g de burrata
  • 2 oeufs
  • 1 poignée de persil plat
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre

Laver, éplucher et couper finement les courgettes. Les blanchir 5 minutes à l’eau bouillante.
Battre la ricotta de bufflonne avec la burrata et deux oeufs.
Emincer le persil et ajouter à la préparation.
Huiler un plat à gratin et superposer une couche de courgettes, une couche du mélange.

Enfourner pour une trentaine de minutes a 180°C
Déguster avec quelques tranches de jambon de parme !

Avant je croyais que la ricotta était un fromage de brebis, normal on ne trouve que ça en supermarché et puis une recette d’Alba Pezone m’a appris que la bufflonne, merveilleuse bête qui donne la mozzarella de buffala donne aussi un magnifique autre fromage.

I love italia

ricotta de bufflonne