Inde – Delhi et Penjab festival des 9 nuits Navrati #1

Lors de mon dernier voyage en Inde ma collègue a eu une définition parfaite : « mélange de moyen-âge et de modernité ». Terre de contrastes, colorée par les saris des femmes, les fêtes incroyablement joyeuses, chantantes et dansantes, mais de l’autre côté la misère et les monticules de déchets.  Partout, pourtant, une incroyable générosité.

femme en sari au penjab

En ce moment c’est Diwali, le nouvel an indien, la fête des lumières (feu d’artifices), le pays est quasi à l’arrêt, c’est comme le mois d’août en France 😉

L’occasion de faire ce post sur ma dernière virée dans ce pays extraordinaire, où se déroulait un autre grand festival hindou, le festival des 9 nuits dit Navrati, pendant lequel j’ai pu assister à des danses somptueuses à Ahmedabad.

L’Inde est un pays attachant, arrivée à Delhi, surprise par ses grands parc et, tout ce vert alors qu’on imagine la ville pesante et étouffante, je dégaine mon appareil lorsque l’on atteint la Delhi Gate ,qui ressemble fort à l’arc de triomphe. Je ne sais pas si je prend plus les locaux en photo ou bien si ce sont eux qui me prennent. Un blanc, même au coeur de Delhi est un évenement dans ce lieu populaire mais peu touristique. Il y a des choses belles et incontournables à voir à Delhi, mais quand vous voyagez avec un indien il va forcémment vous enmener sur cette place, c’est pour eux un symbole fort. De nombreux marchands de rue vendent des colliers, du thé, des friandises improbables et des énormes jouets. les enfants ont les yeux cernés de noir et ma guide m’explique que c’est pour éloigner le mal, voilà le secret de l’eye liner chez les tous petits… Au moment de notre visite se déroule un festival (et oui encore un) la compétition nationale du meilleur groupe de musique militaire… les locaux sont groupés devant la scène mais quand on nous aperçoit, d’un coup nous voyons des fauteuils passer de bras en bras au dessus des têtes des locaux, puis la foule s’écarte pour nous laisser passer tout devant, où ils viennent d’installer la rangée de fauteuils… Nous sommes aux premières loges du spectacle et nous hochons poliment la tête en battant la mesure et en se concertant pour savoir jusqu’à combien de « bandes » il faut tenir avant de quitter les lieux, pour ne pas avoir trop l’air d’horribles touristes ingrats.

vendeur ambulant à la dehli gate

vendeur ambulant à la dehli gate

On remonte vers le palais présidentiel au couché de soleil et on voit des dizaines de singes galoper sur les murailles. Les singes seront d’ailleurs partout visibles pendant mon périple, souvent au bourd des routes pour chercher de la nouriture, il est très facile d’en voir, mais personne ne se risquerait à les approcher  car ils ont un air… pas aimable !

les grilles du palais présidentiel à la tombée de la nuit

les grilles du palais présidentiel à la tombée de la nuit

Le lendemain nous sommes partis dans les terres, longue traversée en voiture de Delhi à la frontière pakistainaise au Penjab, terres agricoles où a eu lieu la révolution verte. Ici le coton est uniquement OGM, les fermiers sont riches, les maisons sont immenses mais désertes, le temps est différent. Un indien chez qui vous vous arrétez sur son lieu de travail pour le saluer va automatiquement vous inviter à boire le thé chai chez lui. Imaginez un instant si cela se produisait chez nous !

fermiers du penjab

Le soir après des rencontres d’exception, on se retrouve pour manger des plats divins végétarien. Si un pays mérite la palme de la meilleure nourriture c’est bien l’inde; le paneer (cottage cheese) les aloo (pommes de terre) sont à tomber et on ne mangera jamais deux fois le même plat en 10 jours de voyage.

Au diner un de nos compagnons indiens commande de la bière. On nous sert une King Fisher rouge a 9°. Notre ami s’excuse et nous invite à ne pas la boire. Il commande alors par téléphone a une de ses connaissances la bierre King fisher blonde. Une demie heure passe, il rappelle le gars: il est toujours en route car tous les magasins sont fermés; 30 min supplémentaire le gars explique qu’il s’est trompé de ville, il se fait engueuler;, 30 min plus tard le gars arrive avec la même biere à 9°….
Gros fou rire puisque nous sommes déjà éméchés d’avoir bu toutes les premières bières…

femmes du penjab

De même il faut savoir qu’en Inde on paie une taxe routière dès que l’on change de région, il faut donc repérer la « frontière » et faire signer son carnet en s’acquitant de la taxe. Le lendemain de notre soirée bière nous nous retrouvons à la frontière entre le penjab et l’hariana mais malheureusement personne au bureau des taxes… Tous nos chauffeurs s’arrêtent, le ton monte, tout le monde sort son smartophone pour poser devant le bureau du fonctionnaire vide… et finalement le gars arrive tranquilement sur sa moto (il était parti s’acheter une bière). Il se fait hurler dessus, et je comprendrais plus tard que grâce au smartphone la photo du bureau vide est déjà partie dans les hautes sphère et que le gars à la moto aura désormais tout son temps pour boire de la bière…

A suivre…

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

About lacuisinedefab

Gourmande, voyageuse, bout en train, maman de deux enfants

3 responses to “Inde – Delhi et Penjab festival des 9 nuits Navrati #1”

  1. Gateau Gaga says :

    Merci pour ce beau reportage (super texte et photos magnifiques), ça me fait tellement envie, je l’ai mise sur ma liste de à y aller rapidement!!! bisous

  2. Laure says :

    Très jolies photos! l’Inde est vraiment un pays incroyable et votre récit ne fait que confirmer ce que je ressens à chaque fois que je m’y rends et je suis certaines qu’il me reste d’innombrables choses à découvrir!

Trackbacks / Pingbacks

  1. curry d’épinard (palak paneer) « lacuisinedefab - novembre 26, 2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :